Demande au miroir

L'acheter en librairie

Roman accessible aux personnes déficientes visuelles

La quatrième de couverture

Après Chemins et Brouillard (Métropolis, 2005), recueil de nouvelles qui nous racontait les chemins de l’exil et du deuil, Chahla Chafiq revient avec un premier roman, Demande au miroir (L’Âge d’Homme, septembre 2015).

Entre Téhéran et Paris, ses personnages explorent les méandres de l’exil, de la rupture aux retrouvailles, de la ruine des illusions au renouveau.

Nous rentrons dans ces histoires avec Guita. Elle nous fait ressentir le doux parfum de rose d’une enfance enchantée, le goût amer de la victoire de l’obscurantisme, la déchirure de l’exil. Elle nous emmène aussi dans son aventure parisienne où elle trouve la force de tourner le dos à ce passé douloureux, avant qu’il ne lui revienne, sans crier gare. Une histoire collective et intime. À la fois étrange et familière où se mêlent pesanteur et légèreté, grave et grotesque.

Le miroir que nous tend ce roman nous renvoie le reflet de notre propre visage à travers celui de l’Autre, l’exilé.

Les critiques

Rencontre-dédicace à la librairie Ombres Blanches (Toulouse, 28 octobre 2015)

Rencontre-dédicace à la librairie Kharavan (Paris, 13 octobre 2015)

Rencontre-lecture-dédicace à la librairie à la librairie L'Âge d'Homme (Paris, 6 octobre 2015)

Lecture par Thissa d'Avila Bensalah
Fermer le menu